關於部落格
it is nice sky blue
  • 247

    累積人氣

  • 0

    今日人氣

    0

    追蹤人氣

MÉCÉNAT : UNE RENTRÉE SOUS DE BONS AUSPICES

Si les chiffres ne sont pas mirobolants et que la croissance du nombre de mécènes et des montants investis dans le mécénat n’atteint pas les chiffres espérés, avec parfois des reculades – ou en tous cas des projets de reculade – on peut néanmoins être optimistes. Pourquoi ? Parce que la solidarité, la philanthropie et plus généralement la conscience collective sur les enjeux de société (environnement, santé, bien-être, pauvreté, conflits, …) sont de plus en plus présents dans les médias, mais aussi dans les préoccupations des citoyens comme celles des dirigeants d’entreprise.

Si ce lundi 25 août le mot « solidarité » est plus accolé au mot « gouvernementale » en raison de l’actualité politique (le premier ministre a donné la démission de son gouvernement et en reforme un autre pour ceux qui ne sont pas encore au courant), il est d’habitude très fortement lié aux actions solidaires sociales.

[EDITO] Mécénat : une rentrée sous de bons auspices
(photo: robe dos nu)

De nombreuses célébrités font acte de générosité de diverses manières au profit de causes diverses (la garde-robe de Victoria Beckam, les souliers de Maléfique/Angelina Jolie, la réponse aux paparazzi de Emma Stone et Andrew Garfield…).

Les entreprises sont également de plus en plus sensibles à l’engagement sociétal via le mécénat et plus largement la RSE.

Parfois la solidarité s’inscrit même dans le business model de l’entreprise : c'est le principe du « Buy one Give one », le social business né aux Etats-Unis, que l’on pourrait traduire par la capitalisme solidaire. Importé en France par la start up Jimmy Fairly qui commercialise des lunettes, il connaît une forte notoriété avec Tom’s, qui vend des chaussures, des espadrilles (très à la mode cet été) et des lunettes avec ce slogan, One for One, et a été diffusé largement par le site Sparknews, qui fait du journalisme à impact positif.

Le positionnement est à la fois philanthropique et stratégique puisqu’il s’agit grâce à ces opérations non seulement d'aider des associations mais aussi de répondre aux aspirations des clients qui souhaitent de plus en plus une implication concrète des entreprises dans les enjeux sociétaux.

On assiste également au développement des produits-partage, qui permettent à une entreprise d’afficher directement son engagement sur un produit, donnant ainsi une visibilité maximum aux associations et causes soutenues. L’agence de communication solidaire 2point1, récemment créée, est d’ailleurs spécialisée dans cette démarche marketing qui profite à la fois aux annonceurs et aux porteurs de projets associatifs (ce qui soit dit en passant n’est pas simple à estimer fiscalement parlant, mais c’est un autre débat).

Du côté des particuliers l’arrivée en France du crowdfunding et le développement de sites commeMyMajorCompany, Kiss Kiss Bank Bank ou encore Ulule, est aussi le signe du changement des pratiques. Partis sur des projets économiques, ces sites permettent aujourd’hui de financer des projets associatifs et culturels. Le donateur découvre de nouvelles pratiques en ligne, comme par exemple le fait de donner plusieurs fois de plus petites sommes, et crée un lien plus fort avec l’association qu’il soutient (c’est un des avantages de Carenews qui permet de collecter mais aussi de publier des informations et donc d’inscrire la relation dans le temps, de façon plus pérenne). Sur HelloAsso, ce sont aussi plus de 7 millions d’euros qui ont été collectés pour près de 3 000 associations.

Associations qui bénéficient bien sûr de ces nouvelles pratiques et des possibilités sans cesse renouvelées de s’adresser à un public plus large grâce à une entreprise – ou à un groupe de particuliers comme dans le cas des courses, marathons et autres. Les partenariats potentiels sont nombreux, et pas seulement avec les très grandes entreprises !

Ces évolutions montrent bien que la solidarité n’est pas en reste et que l’imagination permet encore et toujours d’apporter des solutions aux problèmes de beaucoup, bref qu’il faut positiver ! Ne serait-ce que pour donner l’énergie aux associations de continuer leur beau et utile travail …

voir aussi: tenue de soirée femme
相簿設定
標籤設定
相簿狀態