關於部落格
it is nice sky blue
  • 247

    累積人氣

  • 0

    今日人氣

    0

    追蹤人氣

Comment Pharmacie Principale change de stratégie

 Jean-Philippe de Tolédo veut diminuer de moitié les ventes de médicaments sur prescriptions de Pharmacie Principale. Objectif: la «santé augmentée».

A l’heure actuelle, une pharmacie traditionnelle en Suisse réalise 80% de son chiffre d’affaires avec les prescriptions médicales. Le groupe Pharmacie Principale (40 millions de chiffre d’affaires et une centaine de collaborateurs) se situe à 40%. Et l’objectif de Jean-Philippe de Tolédo, représentant la 4e génération de dirigeants de cette entreprise créée en 1912, est de descendre entre 20 et 30%.

«Le conseiller fédéral Alain Berset a annoncé sa volonté de faire baisser de 20% le prix des médicaments prescrits en Suisse sur un laps de temps de 3 ans. Alors que Madame Dreyfus, et Messieurs Couchepin et Burkhalter avaient mis 15 ans pour obtenir une baisse identique. Autant dire que cela a un impact majeur pour les pharmaciens indépendants. Le réseau suisse est menacé de démantèlement », prévient-il.

Les contraintes imposées par Alain Berset obligent les pharmaciens à être créatifs. Pharmacie Principale avait déjà pris les devants en développant une approche différente. Le groupe familial a même décidé de passer à la vitesse supérieure.


(photo: tenue de soirée femme)

Après avoir consacré toutes leurs ressources financières au développement national de Visilab, ayant achevé le remboursement d’un emprunt de 35 millions liés à cette croissance, les familles de Tolédo, Mori et Jérusalmi peuvent désormais s’occuper également d’une nouvelle extension du réseau de Pharmacie Principale.

Ainsi, le 24 septembre, la société ouvre une nouvelle arcade au 7 rue de Coutance, à Genève. Ce sera la première ouverture depuis une vingtaine d’années ! « Et nous envisageons sérieusement un développement dans la région lémanique. »

« Cette ouverture sur trois étages représente un investissement d’un million de francs et permettra la création de 5 emplois supplémentaires. » Surtout, Pharmacie Principale modifie son assortiment en s’orientant sur la « santé augmentée », c’est-à-dire « faire mieux avec ce que l’on a pour être en pleine forme au moment de sa mort ».

Anticiper la pénurie de médecins

Passionné par mission, Jean-Philippe de Tolédo entend réduire «les 14 ans de maladie statistique que les femmes connaissent au cours de leur vie et les 10 ans de maladie statistique pour les hommes (selon les données de l’OMS), en apportant les connaissances, les produits et les prestations nécessaires. Très concrètement, pour pouvoir contrebalancer la baisse du chiffre d’affaires, Pharmacie Principale va développer les rayons consacrés aux produits de soins de la peau et à la parfumerie réintroduits après 14 ans d’absence (suite à la vente de leurs boutiques de parfumeries à Marionnaud).

Pour se différencier, quatre axes sont prévus : des parfums de créateurs avec 50 exclusivités pour la région (dénichés dans un salon spécialisé à Milan), des parfums de grandes marques à des prix préférentiels, des parfums d’ambiance et des parfums dits « thérapeutiques » (par exemple. les huiles essentielles avec des composés non toxiques).

Autre axe: la santé sexuelle. Ainsi, par exemple, pour lutter contre la baisse du désir, PP vendra non seulement des produits en prescription, mais aussi en vente libre, et des accessoires (y compris un appareil médical développé en Suisse permettant aux femmes de mieux explorer leur corps afin de les aider à obtenir des sensations). A partir de fin octobre, ces nouvelles références seront proposées dans l’ensemble des pharmacies du groupe familial genevois.

Enfin, les Pharmacie Principale se préparent à la pénurie de médecins annoncée. Pour en tenir compte, une procédure structurée validée par un médecin des Hôpitaux Universitaires de Genève a été adoptée. «Nous devons pouvoir répondre de façon documentée à des demandes qui allaient plutôt chez le médecin. La question centrale sera : est-ce de notre compétence ou non ? On peut parler de bobologie.»

Plus fondamentalement, Jean-Philippe de Tolédo souhaite ardemment que l’on se préoccupe davantage de tous les gens en bonne santé : «Aux yeux du système, tant que l’on est en dessous des valeurs d’alarme, nous n’existons pas. Et une fois qu’on s’en approche ou qu’on les franchit, alors la totalité du système médical se met à votre disposition. Pour ma part, j’estime que le pharmacien doit être la personne qui s’occupe des gens en-dessous des valeurs d’alarme. Nous avons un rôle clé dans l’accompagnement de la santé.»

voir aussi: robe de soirée noir
相簿設定
標籤設定
相簿狀態